Main menu:

Catégories

Mes partenaires

Mots-clefs

Bonheur Clés combat construction de soi même Courage dépassement de soi Elan entraide Espoir estime de soi Fondation solide force goût de l'effort Grands espaces Larmes liberté Lumière mental montagne motivation Motivations Nouvelle vie objectif oxygène Préparation physique prévention de la récidive psychologie respect Respiration réflexion sensibiliser socialisation solidarité sourire Travail travail d'équipe vie Écriture écoute

2012 Un grand pas des Alpes à la méditerranée… Un objectif atteint…. Toutes nos étapes…

Etape 1 Chamonix / Le refuge de Nant Borrant

C’est un 21 juillet que nous sommes parties de Chamonix…

Après plusieurs mois d’organisation, de préparation physique, nous voilà prêtes….

Marion et Gisèle lancées sur un long périple de 600 km avec 31000 m de dénivelé + / -

Sur les deux premières étapes nous avons une mission….

Celles de communiquer notre goût de l’effort à nos jeunes présents accompagnés leurs parents.

Une merveilleuse chaîne de l’espoir porté par un drapeau représentant un petit bonhomme DIDOP déguisé en petite goutte de sang sur un morceau de sucre….

Un drapeau porteur d’un message d’espoir de Chamonix jusqu’à Monaco.

 » Nous sommes atteintes d’une maladie génétique…. Pour l’une le Diabète et l’autre l’Hémochromatose, mais nous ne sommes pas malade et nous vivons normalement « 

Un départ en triomphe de Chamonix. La ville a donné son coup d’envoi du Musée des Cristaux  sur un air de Jazz avec le groupe d’André Manoukian.

Une harmonie sur le  thème  » Montagne et musique » pour nous accompagner 600 km plus loin jusqu’au musée Océanographique à Monaco.

Merci à Chamonix… Cet élan a été donné par Mme Janny COUTTET adjointe à la Mairie et responsable de la Culture, le Directeur de l’office du Tourisme, Mr Ravanel guide de Haute Montagne représentant le Club Alpin, Fernand PAREAU guide de haute montagne et son épouse, Mr Serge CATALDO et son épouse directeur du cinéma le Vox à Chamonix.

Un départ joyeux, plein d’enthousiasme est au rendez-vous avec nous tous…..

Merci Chamonix. Coup d'envoi du Musée des Cristaux au Musée Océanographique.

Chamonix donne le coup d'envoi "Musée des Cristaux au Musée Océanographique"

Les parents des grands et des petits….  Mes jeunes sont prêts…  Julien, Elina, Alexandre, Marion et Vincent qui donna le coup d’envoi en chanson…

Un début de randonnée au goût du bonheur avec des parents heureux et des jeunes pétillants de vitalité…..

Pour une première journée, l’itinéraire s’enchaîne sans difficulté….. tout d’abord par le passage du col de Voza, puis une descente vers les Contamines Montjoie , Notre Dame de la Gorge puis une arrivée en fin de journée au refuge de Nant-Borrant.

Etape 2      22 juillet   Le refuge de Nant- Borrant / au refuge Plan Mya


Refuge Nant Borrant secteur Contamines Montjoie

C’est dans la bonne humeur, que le départ  fût donné ce matin à 7h…. Ce fût une découverte de la vie en refuge pour nos jeunes… après une bonne nuit, nous voilà prêt pour notre deuxième et dernière étape ensemble…. Notre groupe s’arrêtera dans le Beaufortain.

vie au refuge / échanges joyeux lors du dîner

Départ de Nant Borrant à 7h

Nos pas ont été accompagnés sous un ciel bleu avec un soleil rayonnant. Les regards pétillaient d’émerveillement sur une luxuriante flore très diversifiée, de ruisseaux chantant où l’écho se mêlait au son des cloches des vaches.

Col du Bonhomme

Le rythme est donné au travers d’une ambiance joyeuse, riante et chantante, jusqu’au col du bonhomme , où nous poserons nos sacs pour un bon casse-croûte, avant la descente par la crête des Gittes.

Le bonheur dans le pré col de la croix du Bonhomme

La crête des Gittes

3ème étape     Refuge de Plan May au Gîte à Valezan Passage du Beaufortain à la Tarentaise

Titre: La grenouille du col de Bresson

Col de Bresson rencontre avec une grenouille

ça y’est le groupe de  parents et des jeunes petits loups nous a quitté ….. Nous nous retrouvons tous les trois Marion, Alexandre et moi même au refuge Plan May, une authenticité du Beaufortain, un retour à la ferme où respirent des valeurs simples de la vie…. Un régal…. Juste l’essentiel pour nous plonger dans notre aventure…. Une bonne odeur de soupe à l’oignons gratinée au four, une tarte aux myrtilles des Alpages , un bon fromage blanc au lait de ces belles vaches colorées, quelques échanges autour d’une bonne table et une bonne nuit fraîche et silencieuse…

soupe à l'oignon gratinée au four

Dortoir refuge Plan May

5h réveil avec le coq…. Tout le monde dort, sans déranger, d’un pas très silencieux nous cherchons deux tartines, un peu de confiture et du beurre…. Puis nous serons d’attaques pour le col du Bresson 2469 m….  Un passage du Beaufortain à la Tarentaise….

Le Beaufortain à la particularité d’avoir une herbe bien verte, tendre et parfumée…. Ce qui explique la gourmandise des vaches Tarines , de la qualité de son lait qui donne un fromage fruité….

Nos pas contournent le lac de Roselend et nos regards se fixent au lointain sur la pointe de la Pierra Menta proche du col du Bresson…. Maintenant nous tournons le dos au Massif du Mont-Blanc qui se perd dans une brume marquée par la chaleur bien présente de bon matin….

Traversée du Beaufortain au fond col du Bresson avec la Pierra Menta

Lac de Roselend Beaufortain

Col de Bresson

Gîte de Valezan

A 1h30 de notre arrivée de Valezan

En fin de journée, une surprise nous attend, une nouvelle rencontre pour Marion et Alexandre.

Benjamin, le petit loup du Mont-Blanc de 2007, sera avec ses parents pour nous accueillir en Tarentaise à Valezan…. Grande émotion, pour nous tous autour d’un repas au gîte, un rappel aux souvenirs, chacun échange sur son ascension du Mont-Blanc…. Benjamin en 2007, Alexandre en 2009 et Marion en 2011…. Des parents heureux …..

Parents de Benjamin au Porte du Parc National de la Vanoise

Nous ferons ensemble l’étape du lendemain jusqu’au refuge du col du Palet.

4ème étape   Valezan au refuge du col du Palet  (Le Rosuel  Porte du Parc  National de la Vanoise)

Titre: Le Palet Vanois de Noé

Refuge du col du Palet avec Noé

Refuge col du Palet

Un bout de chemin partagé avec les parents de Benjamin, jusqu’au refuge du Palet, le tempo est soutenu, autour de nous une flore exceptionnelle , quelques marmottes et un ciel  d’un bleu pur

Lac de la Plagne

Le silence, avec quelques rires ,  des rappels aux souvenirs  font partis de notre randonnée… Une arrivée au refuge  en appétit… Un instant de partage de convivialité avant de se quitter, car

les parents de Benjamin repartiront dans leur vallée à Bellentre.

savourer le silence

Le goût de l'effort partagé

Une étape courte, nous en profitons pour nous détendre et savourer l’instant… Une nouvelle rencontre se présente à nous  » Noé  » le fils des gardiens du Refuge… Noé et ses parents sont en parfaite harmonie avec l’espace montagnard. Un beau souvenir, merci à eux pour leur accueil.

Profiter de l'instant

Avec Marion, nous profitons de ce temps libre pour changer nos capteurs…. C’est une affaire qui tourne, à toutes les deux en 5 minutes le petit boîtier avec son aiguille est changé…

Je rappelle, que c’est une étude qui a été menée par le Centre Européen de recherche sur le Diabète avec le Professeur PINGET et toute son équipe. Ils  ont réalisés une étude sur l’évaluation de notre glycémie, d’une personne diabétique et non diabétique sur un effort intense et de longue durée comme la traversée des Alpes. Une étude fort intéressante avant, pendant et après l’effort…. Elle permet d’avoir une lecture en continue sur sa glycémie et peut permettre lors d’un effort intense d’avoir des renseignements physiologique qui peuvent aider sur la gestion de l’effort.

La journée se termine au coin du feu, car ce soir la température a baissé , une bonne soupe et un gros dodo.

Réveil pour notre prochaine étape à 5h30

5ème  étape  Refuge du col du Palet au refuge de la Vanoise

Col du Palet 6h30

Longue étape de 10 h: Départ refuge Col du Palet 6h, déroulant de notre journée:
Tignes, col de la Leisse, refuge de la Leisse, le Pont Croë vie, refuge de la Vanoise.

Pas de tournage pour moi aujourd’hui…. Repos…  Bruno PEYRONNET viendra sur la journée prendre la relève.

Maxant compagnie des guides de l’Oisans, fera l’étape avec nous

Nous voilà au coeur du Parc National de la Vanoise, un territoire entre moyenne et haute montagne.

Toujours dans le même élan d’enthousiasme, de joie, le sourire suit nos jambes… Un tableau merveilleux s’offre à nos yeux…

Une diversité remarquable au niveau de la faune et de la flore, le tout est illuminé par la lumière du soleil et le bleu du ciel.

Un jour parfait pour la réalisation de notre film… Aujourd’hui ni pied , ni caméra pour moi…  je n’ai pas à ouvrir, ni fermer,ni à  revenir sur mes pas pour récupérer le pied.

Cependant, j’en profite pour faire de très belles photos , organiser le tournage avec Bruno PEYRONNET et profiter de mes petits loups d’une autre façon….

A 20 ans, on est joueur, alors j’en profite…. L’échange est bon.

Col de la Leisse 2785 m, quelques pas sur des restes de névés….

Des soupirs de joie, des yeux émerveillés qui s’ouvrent sur la découverte du lac des Nettes, puis notre pause casse-croûte au refuge la Leisse… Un véritable havre de paix…

  • lac des Nettes
  • beauté naturelle

    un effort bien récompencé

    refuge de la Leisse

    Rafraîchissement à la source, un morceau de fromage, une tomate, un bout de pain et en guise de dessert du chocolat fondu par le soleil…

    Que du bonheur de se lécher les doigts barbouillés de chocolat…. Puis nous voilà repartis… Le chemin est encore long…. Descendre tout le vallon de la Leisse, jusqu’au pont de Croë-vie, puis remonter vers le refuge de la Vanoise….

    vallon de la Leisse

    Nous sommes bien occupés…. observation de bébés marmottons et de leur maman…. des femelles Bouquetins et leurs petits, s’amusent à nous passer devant avec un air moqueur, de nous voir marcher avec un pas aussi lourd…. Effectivement l’élégance, l’agilité et la souplesse du Bouquetin ou du chamois n’a rien de comparable avec notre démarche d’un pied bien  écrasant le sol….

    l'élégance

    La chaleur devient lourde, le ciel s’encombre, les nuages grossissent et montent…. L’orage se fait sentir…. Nous accélérons notre rythme, pas si simple en pleine montée avec des sacs bien chargés….

    11 kg pour Marion, 15kg pour Alexandre  et 15kg pour moi….  Nous finirons notre randonnée du jour, sous une pluie orageuse… Une douche rafraichissante avant d’arrivée au refuge vers 17h30.

    6ème  étape     Refuge de la Vanoise au refuge de Péclet-Polset

    Titre drapeaux Tibétain

    Une journée sous le signe des drapeaux Tibétain

    Un départ à 5h30, une vitalité débordante nous entraîne sur un pas dansant….

    Un esprit vif et Une tonicité musculaire bien rebondissante de bon matin

    un ballet au grand air

    Les chaussures aux pieds, le sac à dos serré et nous voilà partis sur la descente vers Pralognan

    6h départ du refuge de la Vanoise

    Une descente très agréable au milieu d’une nature rayonnante et très diversifiée… Le parfum des fleurs, des près et des brebis en alpage vient réveiller notre odorat…

    Aussi le plaisir du regard, devant, derrière sur les côtés…. A chaque pas s’offre à nos yeux un nouveau tableau avec des couleurs resplendissantes….
    En arrière plan le glacier de la Vanoise s’éloigne et progressivement nous nous approchons de Pralognan, un retour à la civilisation relativement gentil sans brutalité pour nos esprits.

    Glacier de la Vanoise en arrière Plan

    Notre arrivée sur la station de Pralognan

    Un bel accueil à dimension humaine sur notre arrivée à la station, vers 10h.

    Ce temps de pause nous permettra de refaire le plein en pharmacie et de nous ravitailler en fruits secs et barres de céréales.

    Encore une heure devant nous, avant qu’Alexandre nous quitte et passe le relais du drapeau à Marion. Assis sur un mur de pierre , nous nous repassons en mémoire les  6 étapes traversée ensemble.

    le temps d'une pause avant le départ d'Alexandre

    Puis Alexandre reprendra son chemin en direction de Lyon.

    Il nous retrouvera rapidement sur les deux dernières étapes de Sospel à Monaco…

    Et voilà, Alexandre est parti…. nous nous retrouvons avec Marion à poursuivre notre chemin sous un soleil de plomb en direction du refuge Péclet-Polset.

    refuge de Péclet-Polset

    Montée au refuge de Péclet-Polset 2474 m

    Le temps de notre montée quelques échanges de regards

    Le moral, le sourire sont toujours présents. Nos pas sont bien calés sur le bon tempo…. 9 à 10h  de marche par jour.

    Nos journées sont bien organisées et bien occupées. Concentration sur notre itinéraire, surveillance de la météo, la communication de notre quotidien, la réalisation des photos, du film….

    Toutes les occasions sont bonnes pour poser l’appareil photo sur le trépied et vite se placer…. Et hop un sourire, on lève les bras… et c’est dans la boîte. Un amusement qui avait bien sa place….

    Eh hop.... un sourire et c'était dans la boîte

    En ce qui concerne la réalisation du film, nos pas étaient comptés double, car la caméra ne revenait pas seule. Il fallait bien la récupérer…. Mais cela était devenu aussi un jeu.

    Le pied et la caméra ne revenaient pas seul

    Notre arrivée au refuge vers 16h, cela fait toujours chaud au coeur, quand vous arrivez et que l’on vous dit,  » Mais cela fait déjà plusieurs fois que vous faites étape au refuge »

    Notre arrivée au refuge vers 16h

    Et oui…. en 2006 une première traversée, puis une deuxième en 2010. Un rappel aux souvenirs et à peine arrivée que le plein d’énergie est déjà refait…. Ouah…. c’est vraiment magique.

    Avec Marion nous ne perdons pas de temps…. Avant d’attaquer notre lessive, une bonne crêpe au sucre, une eau pétillante bien fraîche et nous voilà en pleine forme et joyeuse….

    Installation dans notre dortoir….. Chouette…. C’est le grand luxe nous sommes que  deux…. Puis lessive, douche, étirements, préparer nos sacs pour le lendemain, la communication entre-deux lavage de chaussettes et enfin vers 19h le repas….. Là aussi, c’est la fête…. Pas de croziflette ce soir…. Mais du bon poulet avec des légumes et du riz…. Le top….

    Et en dessert pour les gourmands…. Des petits choux au chocolat…..  Marion, me dit   » Tu as les yeux gourmand »  Eh oui…. Difficile de résister aux petits choux au chocolat.

    Puis nous terminerons notre soirée par une très belle veillée au clair de lune sous les drapeaux Tibétain à 5 mn du refuge perché sur un beau rocher dominant toute la vallée et le seul endroit pour pouvoir effectuer notre communication avec nos envois parfois groupés, nombreux et même multipliés…. nous resterons à cet endroit jusqu’à 21h…. Quelques fou rire nous rattrapent de notre très belle journée, puis je pense que la fatigue est là aussi…..

    Un fou rire, un rappel à notre longue et belle journée

    Demain réveil à 5h

    7ème étape   Refuge Péclet-Polset au refuge de l’Orgère

    Une journée qui sera un temps de récupération pour nous…. Notre étape sera courte, puisque nous sommes arrivées au refuge de l’Orgère vers 11h… J’avais dit à Marion, on se lève comme d’habitude à 5h , car je souhaite vraiment que tu puisses voir les bouquetins qui se situent juste en dessous du col de Chavière qui sera le plus haut col de la traversée secteur France ( car je précise plus loin sur notre traversée dans l’Ubaye, j’ai voulu prendre une variante et faire le tour du Chambeyron par l’Italie où les cols sont à 3000 m )

    Mais en réalité, bien étonnée, nous n’avons rien vu, pas un seul bouquetin…. Certainement concentrés plus loin dans le secteur du col du Souffre.

    Mais en échange, je suis très heureuse pour Marion, un beau tableau de glaciers suspendus se sont offerts à ses yeux…. Glacier de Polset,  Glacier de Péclet, le Glacier de Gébroulaz, Glacier de la Masse. Un pur bonheur pour les yeux.

    Les pâturages sont loin derrière nous…. Maintenant place à un univers plus minéral; un espace lunaire…. Nous atterrissons sur une autre planète…. Nous déposons notre obole parmi une centaine de cairns aux formes différentes et bien personnalisés…. Chaque obole symbolise une pensée…..

    Une autre planète.... Surprenant

    création et symbole d'une pensée

    Le refuge Péclet-Polset est dèjà loin

    Puis nos pas continuent de frôler la neige, puis de la roche, des blocs et encore de la roche, pour attaquer une pente en devers assez raide jusqu’au col de Chavière à 2796 m. Arrivée au col devant nous, au loin la Meije massif merveilleux et très élégant, derrière nous le Mont-Blanc massif au grand manteau blanc. Très beau panorama.

    Col de Chavière

    Le col passé nous basculons en vallée de la Maurienne, peu à peu nous retrouvons quelques touffes d’herbes, quelques fleurs aux couleurs pétillantes. Le cri des marmottes est de la partie, certaines d’entres elles se prélassent au soleil sur un rocher….

    bien dodu et dorée au soleil

    En pleine descente, nous nous  dépêchons , l’orage arrive très vite….. mais cela n’a pas durée….. 10 mn

    Un orage de passage

    Un orage de passage

    Toujours dans la descente, en plein chant….  nous découvrons d’étranges éléments n’ayant rien avoir avec la nature…. Pas de bouquetins, ni de chamois…. Mais quelques fragments d’obus datant de la deuxième guerre… Un obus nous inquiète, il est entier…. D’ailleurs nous en avons parlé aux  guides du parc de la Vanoise, dés notre arrivée au refuge de l’Orgère.

    Découverte

    Arrivée au refuge vers 11h….. Le repas fait parti aussi de notre journée de récupération…. Nous sommes vraiment gourmandes…..

    récupération

    Mais nous profitons vraiment de cette journée, car l’étape du lendemain  sera très longue.

    8ème étape  Refuge de l’Orgère au refuge du Re-Maggi

    Un départ à 6h avec un temps très maussade, pluvieux…. Notre pas est rythmé sous une pluie très fine,  cachées sous notre poncho, Nous avançons progressivement, la visibilité reste correcte avec un paysage assez endormit…. Nous par contre nous gardons un esprit vif  et rafraichi par la pluie….

    Un temps endormit mais un esprit vif

    Au loin le refuge du Thabor

    Peu importe la couleur du ciel, le sourire est toujours là

    Pas décidé, caméra en main

    Changement de cap concernant  notre orientation…. Par le mauvais temps, la vallée étroite était devenue sombre avec un air assez triste…. Alors, arrivée au col de la Vallée étroite, nous avons décidé de continuer notre itinéraire jusqu’à Névache.

    Ce jour là nous avons fait deux étapes dans une….  Marion n’aura rien vu du refuge du Re-Maggi…. juste quelques mots pour lui décrire l’endroit et un magnifique panorama à partir du lac des Thures  sur les trois Pics des rois mages  » Gaspard, Melchior et Baltazar »  Pour Marion l’explication lui suffisait, elle n’a pas eu forcément envie de rester sur l’Italie…..

    Gaspard, Melchior, Balthazar, les trois pics de la Vallée étroite en arrière du refuge Re-Magi

    Au bout du lac rencontre avec les ânes, une nouvelle occupation… Quelques gratouilles derrières leurs oreilles… Puis nous voilà reparties pour une belle descente sur Névache…. Timidement, mais le temps s’améliore…..

    Le lac des Thures ou lac Chavillon

    Le Mont-Thabor derrière nous

    Nous sommes arrivées aux Gîte le Creux des Souches, à 18h….. 11h de marche pour cette étape.

    Mais nous étions heureuse , un jour d’avance et le lendemain une journée complète pour bien récupérer…..


    9 ème étape   Névache  journée détente et récupération active au Lac du Serpent

    Vallée de la Haute Clarée

    Une journée lumineuse, un ciel d’un bleu pur, le relief de chaque élément naturel se détache et se dessine à merveille…. Un épanouissement pour nos yeux.

    Marion est sous le charme de la Vallée de la Clarée…. C’est décidé, elle veut y revenir….

    En attendant un petit clin d’oeil sur cette Vallée….   j’emmène Marion vers le lac Laramon et le lac du Serpent….

    Lac du Serpent

    Lac Laramon

    Une randonnée légère, nos sacs à dos se sont allégés pour la journée… un repos non négligeable pour notre dos.

    10 ème  étape     Névache à Briançon

    Névache

    Titre : Un nouveau regard

    Aujourd’hui lorsque nous arriverons à Briançon, nous serons à la moitié de notre traversée.

    10 ème étape, du monde autour de nous, à nouveau un retour à la civilisation, un accueil sur la ville de Briançon, nous attend.

    L’office de Tourisme prépare notre arrivée qui est prévue vers 17h30

    Une journée organisée de rencontres…. Un départ ce matin depuis le Gîte du Creux des Souches à 7h. Notre groupe est au rendez-vous et au complet.

    Merci pour votre soutien

    Bien entendu, la rencontre de Michel DROUET avec Marion, une rencontre qui s’est fait attendre depuis plusieurs mois…. Michel avait passé le relais à Marion et Fabien, après avoir réussi avec succès l’ascension du Mont-Blanc en 2011.

    La rencontre Michel & Marion

    Cette rencontre est importante car elle est la construction d’un nouveau projet pour 2013  » Le marathon des Cimes »

    C’est l’histoire de Marion, Michel, et Gisèle …Tous les trois passionnés par la montagne mais atteint d’une maladie génétique et d’un handicap la non-voyance.  En réalisant ces  cinq sommets de plus 4000 m, ils donneront un message d’espoir et de rêve aux autres .

    Aussi, sur cette étape, une nouvelle rencontre et un retour aux souvenirs avec Maxime et ses parents. En 2007, j’avais fait avec Maxime et ses parents le col de la Traversette , le lac de Malrif et le refuge du Viso.

    Aujourd’hui Maxime a grandi, il a 16 ans, et depuis il a su garder le goût de l’effort, ainsi que sa passion pour la montagne, qu’il partage avec ses parents.

    Lac de Cristol Maxime, Michel, Gisèle

    Une belle rencontre avec Marion.

    Aussi  avec nous sur cette étape, j’ai eu le plaisir d’avoir eut la visite de Mme Monique ESTACHY, qui est venue nous soutenir et partager un bout de chemin avec nous jusqu’à Briançon.

    Comme, pour l’étape de Tignes au refuge de la Vanoise. A nouveau un cameraman Nicolas et Maxant guide de l’Oisans sont venus prendre le relais pour cette étape….

    Maxant et Michel se connaissent déjà depuis 2010…. L’ascension de Roche Faurio dans le parc des Ecrins et l’ascension du Mont-Blanc en 2011.

    J’en profite pour faire un peu plus de photos et de passer plus de temps à discuter avec tout le monde.

    Un parcours magique, riche et diversifié…. Le lac de Cristol, le col du Granon, le col de Barteaux, les crêtes de Peyrolles, la Croix de Toulouse….  Marion s’émerveille de voir l’enchainement des pas de Michel avec aisance et sérénité…. Une très belle leçon de vie pour nous tous, un beau partage dans  toute sa simplicité…..

    Crêtes de Peyrolles

    Un long chemin derrière nous.....

    Les interviews ont pu se réaliser avec comme toile de fond, un magnifique panorama du Massif des Ecrins en arrière plan.

    18h arrivée sur Briançon, nous sommes en retard et attendus….. Merci à toute l’équipe de l’office de Tourisme pour son accueil chaleureux et pour l’organisation du pot d’arrivée .

    Merci aussi à toutes les personnes qui étaient présentes ce jour là pour nous accueillir, et encore un grand merci à Mme Monique ESTACHY pour son soutien et sa fidélité à l’accompagnement de mes projets depuis 2006.

    Nous terminerons notre soirée avec Marion entourées de Michel et de son épouse, que je remercie  pour leur gentillesse et leur accompagnement.

    11 ème étape    Briançon au refuge de Furfande

    Ce matin, nous ne sommes pas parties aux aurores, les prochaines étapes seront longues et assez isolées…. Et avant de s’engager loin de tout, il était préférable de refaire le plein en barres , fruits secs et refaire le plein en pharmacie, pour nos différents bobos….  Après avoir quitté Briançon dans la matinée, il nous a fallut 3 / 4 heures pour retrouver nos repères de montagnarde….

    Le  passage sur Briançon malgré un accueil merveilleux, ce retour à la civilisation avait perturbé  notre rythme.

    Sur cette étape nous n’avions mal nulle part, mais l’étape n’en finissait plus…. Nous avions très chaud, malgré une bonne hydratation, nous avions soif, notre pas était moins régulier….

    Nous ne comptons plus nos pas au milieu de ce Queyras

    Profondeur et magnifique Queyras

    Mais le moral n’était pas atteint, toujours aussi motivées et bavardes pour communiquer sur nos deux maladies génétique aux personnes que nous pouvions rencontrer sur notre chemin…

    Le sourire est là

    D’ailleurs ce jour là, nous avons fait la rencontre de deux diabétologues…. Mini conférence en plein air au détour d’un chemin et la deuxième rencontre au Refuge de Furfande.

    Des échanges riches et joyeux…. Merci à ces personnes diabétologues pour leur écoute et leurs encouragements.

    Nous sommes arrivées au refuge vers 17h30…. Première des choses boire une eau pétillante bien fraîche  et quitter nos chaussures en marchant pieds nus en savourant le lieu qui était magnifique…

    Encore 5 mn avant d'arriver au refuge de Furfande

    Un refuge situé dans un cirque merveilleux donnant une ouverture sur un panorama grandiose sur tout le Queyras,  dans le lointain la pointe du Chambeyron au coeur de l’Ubaye et dans l’alignement toute une chaîne de montagnes au coeur du Mercantour que l’on allait parcourir sur ces prochains jours…. De quoi rêver et de bien dormir comme un bébé dans cet endroit aussi magique,  très accueillant où le repas du soir fût un régal… Très beau refuge conservé dans son authenticité.

    Au loin pointe du Chambeyron

    12ème étape Refuge de Furfande à Maljasset

    L’aventure continue, une belle et longue journée de 10h sous un soleil radieux…. Quelle chance… Après un départ du refuge à 5h30, nous nous dirigeons vers Ceillac, pour ensuite entamer une belle montée vers le lac St Anne, où nous ferons une bonne pause, sans trop tarder, car les nuages montent vite en gros cumulus…. Il faudra essayer d’arriver avant 17h pour éviter l’orage….

    Le sourire est toujours présent, notre moral est dynamique, avec quelques pointes de fatigue qui se font ressentir… Nous profiterons de cette pause au lac pour effectuer quelques massages décontractant sur les zones les plus fatiguées ou douloureuses, comme les épaules, chevilles et mollets…

    Une petite heure de pause, quelques échanges avec des randonneurs qui profitent comme nous pleinement de la beauté du lac d’un bleu turquoise . Même certains peu frileux ont le courage de faire quelques brasses dans cette eau bleu et laiteuse . Sur cette randonnée nous croisons un peu plus de randonneurs que d’habitude, le lac St Anne dans ce merveilleux Queyras est un coin bien retenu des marcheurs…. Cet endroit est une belle toile…. On peut y admirer son lac magique avec sa Chapelle, un panorama sur tout le Queyras et qui se poursuit sur toute la chaîne du Massif des Ecrins et le tout dans un cirque merveilleux qui est enveloppé par le vallon de St Anne  et par le col du Girardin à 2706 m, la Tête de Girardin et les Pics de la Font Sancte.

    Lac St Anne avec en toile de fond le Massif des Ecrins

    Peu de temps après cette bonne détente, nous repartons vers le col de Girardin où nous quitterons le Queyras pour passer en vallée de l’Ubaye… Lors de la montée  fastidieuse, nous ne perdons pas le cap, nous continuons à faire passer notre  message aux randonneurs…. Même en pleine montée, nous voilà à papoter sur notre communication avec un couple Lyonnais en vacances sur le secteur du Queyras…. Merci  à eux de nous avoir accordé  ce temps d’écoute….  Puis une bonne descente nous attend, jusqu’au Gîte de la Cure à Maljasset… Avec 1000 m de dénivelé négatif,  nos muscles des quadriceps ont bien chauffés… Un effort assez soutenu en étant pratiquement sur un mouvement en excentrique sans temps de récupération…. Cet exercice étant répété sur 23 étapes, lors de notre arrivée nos quadriceps et mollets étaient bien toniques.

    Une arrivée bien calculée en temps, 16h00 sur Maljasset…. Un bonheur de pouvoir se rafraîchir et de déguster une bonne salade avec une tarte de pays, puis nous voilà remises sur pieds….

    Au  lac St Anne, nous n’avions pris que quelques  encas ( Barres de céréales et fruits secs ), notre carotte pour arriver au Gîte, une envie de fraicheur avec des crudités…..

    Notre demande est exaucée , une magnifique salade de crudité nous sera préparée…. L’orage est arrivé vers 18h, assez timide et court.

    Cette nuit là, nous avons très mal dormi… Un mauvais coucheur avait perturbé tout le dortoir, à un tels point que certaines personnes sont parties dormir dans la salle des repas….

    13ème  étape Gîte de Maljasset au refuge du Chambeyron

    le réveil à 5h fût plus difficile, mais nous étions prêtes dans les temps….

    Hameau de Maljasset

    6h du matin, nos premiers pas sont  lancés sur cette longue étape  en terre inconnue entre France et Italie. Assez rapidement  nous quitterons le hameau de Maljasset, un secteur de l’Ubaye assez aride, sauvage, entre moyenne et haute montagne. Les toits des maisons vont s’éloigner de notre regard , pour donner place à une chaîne de montagnes culminant entre 2500 et 3389 m pour le Brec de Chambeyron…..

    Montée vers le lac du Marinet

    Nos chaussures passent du chemin en herbe et boisé rapidement sur un terrain démuni de végétaux. Le dénivelé se fait sentir et à perte de vue un espace habité de pierres, de blocs, de lacs pauvres en eau avec autour quelques fleurs sauvages entourées de brindilles  sèches…..

    Aiguille Large

    Lac du Marinet 2540 m

    Rêver

    Un univers fort, puissant, sculpté d’une beauté fine avec une profondeur où parfois le relief peut-être austère par son immensité désertique. Cet Univers apporte une joie en soi par sa force , mais il peut être angoissant….

    Au loin le lac du Marinet

    Perdu au milieu de tout et de rien

    Montée au col de Ciaslaras à 3000 m

    Cols, sommets et aiguilles à ne plus en finir…. Durant quelques heures nous serons en Italie, puis nous repasserons en France par le col de la Gypière à 3000, mais pas avant 17h….

    Depuis le petit matin le chemin fût long… le lac du Marinet à 2500, le col du Marinet à 2787, le col de Ciaslaras à 3000, le col de l’enfernetto à 2783, le col de la Finestra 2824, puis le col de la Gypière à 3000 m, pour redescendre au refuge du Chambeyron à 2700 .

    Col de Ciaslaras

    Montée au col de l'Infernetto

    Lac aux neuf couleurs

    Col de la Gypière à 3000 m

    Voilà notre randonnée du jour, depuis Maljasset jusqu’au refuge, nous avons franchis 5 cols entre 2500 et 3000…. Une journée pas comme les autres, merveilleuse, longue et parfois éprouvante….

    Mais l’objectif fut atteint, sous un soleil lumineux, des images en mémoire qui resteront inoubliables… Une arrivée vers 18h bien méritée avec certes une fatigue , mais saine et des yeux remplis de joie.

    14 ème étape   Gîte de Bousièyas

    Nous continuons notre chemin dans les règles de l’art….  Bousièyas un hameau en toute tranquillité, loin de tout perdu quelque part dans la vallée de la Tinée….  Juste quelques maisons de pierres aux toitures en bois, parfois en équilibre…

    Hameau de Bousiéyas

    Nous profiterons de cette étape  pour récupérer de la précédente, certes très belle mais aussi longue et fatigante … Arrivée au gîte….. Une eau  pétillante, l’humeur de notre estomac nous dirige vers une assiette copieuse pleine de fraîcheur…. Un instant important…. Bien se restaurer pour mieux repartir….  Ce début d’après midi s’annonce bien et reposant….. Séance d’étirements, massage, soigner les petits bobos, puis  notre petite lessive ….

    Il nous restera du temps pour profiter de lire, admirer les alentours, se poser tout simplement ne rien faire et ne rien dire…..  Un gîte dans son authenticité, l’odeur du vieux bois nous rappelle son histoire…. Une petite touche sur la décoration qui emmène dans les couleurs et tradition du Népal…

    Un petit air de voyage sur notre traversée…..

    Bien installées  dans notre dortoir confortable, qui sentait bon le baume de massage aux huiles essentielles…. Sereines et reposées, tranquillement dans la soirée, nous préparons notre sac pour notre étape du lendemain…… Bousièyas à St Etienne de Tinée

    15 ème étape       Bousièyas à St Etienne de Tinée

    Eh hop… 6h30 les pieds dans nos chaussures et nous voilà reparties…. Nous aimons la fraîcheur matinale, cette étape sera tranquille mais lourde et chaude vers 13h lors de notre arrivée sur St Etienne… D’ailleurs assez assoiffée ce jour là, car nous avions mal gérées la quantité d’eau dans nos camelbacks.

    Assez rapidement nous sommes arrivées au col de la Colombière à 2240 m

    Col de la Colombière

    Une traversée agréable en alpage au milieu de troupeau de moutons  bien gardé sous l’oeil attentif des chiens patous qui déjà de loin nous avaient repérés….  Après le col une descente sur le village de St Dalmas le Selvage,

    Village de St Dalmas le Selvage

    où nous profiterons de remplir nos camelbacks et en passant devant l’épicier la bonne odeur du jambon et fromage de pays nous a mis en appétit….

    Encore un col à passer…. Le col d’Anelle à 1700 puis notre journée se terminera au Gîte le Corborant à St Etienne de Tinée.

    16 ème étape     St Etienne de Tinée au refuge de Langon

    Après une étape très sympathique au Gîte du Corborant,  autour d’un repas convivial et riche d’échanges avec une dizaine de randonneurs à notre table…. 6h du mat, avec dynamisme et joie nous partons pour une nouvelle et longue journée…… 16ème étape, notre arrivée sera prévue au refuge de Langon, vers 17h30…..

    Voici notre itinéraire au coeur du Parc du Mercantour: La Station d’Auron, le col du Blainon 2011 m, La Roya 1500 m, Col de Crousette 2500 m, Les Portes du Langon 1952 m, le refuge de Langon à 1883 m

    Col de Crousette

    Un parcours de 12h , très diversifié…. Chemins boisés, de grands plateaux d’Alpage, par endroit un chemin plus rocheux et escarpé…. Un relief assez changeant, un espace sauvage, reculé du monde…

    En descendant sur la Roya…. Isolées en Alpage, nous avons pu apercevoir quelques anciennes maisons en bois tombées en ruine….

    Maison en bois La Roya

    puis sur notre chemin en direction du col de Crousette d’important troupeaux de moutons…. Impossible de pouvoir les compter…. entre 1500 à 2500 bêtes….. bien entendu les chiens patous étaient au rendez-vous…. Imposants…. de loin nous avions l’impression de voir gambader des ours blancs….. Nous avons fait en sorte de passer loin du troupeau, afin de ne pas les déranger et d’être en sécurité pour nous….

    Nous poursuivons notre chemin en faisant une halte au bord du ruisseau, la chaleur se fait sentir…. un bonheur de pouvoir plonger nos mains dans ce torrent et se rafraichir….

    Nous passons les portes de Langon , une pente progressive sillonne au travers de ces portes, puis 17h30 nous arrivons au refuge…. Une véritable ferme…. Les animaux y sont au complet….

    refuge de Langon Parc du Mercantour

    La nuitée se passe dans une ancienne grange et le repas autour d’une grande table en bois ancien avec dans nos assiettes un repas fait maison avec les produits de la ferme….

    Refuge de Langon

    Malheureusement, ce jour là le repas sera moyen, car il a fallut attendre jusqu’à 20H30 des randonneurs qui s’étaient perdus….. avec Marion nous étions déjà bien fatiguées, nos yeux étaient lourds…

    Notre repas n’a pas été apprécié…..

    Mais bon….  Après une bonne nuit, un nouveau départ à 6h en pleine forme en direction de St Dalmas-Valdeblore au gîte les Marmottes.

    17 éme étape du refuge de Langon au Gîte de st Dalmas-Valdeblore

    St Dalmas-Valdeblore très jolie village qui raconte son histoire, un village plein de charme et d’authencité de la vallée de la Vésubie…

    Village de St Dalmas-Valdeblore

    Aujourd’hui petite étape de 7h…  depuis le refuge de Langon, nous traversons quelques villages perchés et nous commençons à sentir les senteurs du sud, et  à observer un relief moins accidenté, beaucoup plus aride et ressemblant à la garigue….

    Village perché

    Nous passons d’une altitude de 1883 m à 496 m pour le village de St Sauveur-sur-Tinée, où nous prendrons notre casse-croûte vers 13h sur la place de la fontaine…. Un instant de plaisir à savourer simplement quelques tomates, brugnons et petits chaussons aux épinards achetés chez l’épicier du coin….

    18éme étape St Dalmas-Valdeblore au Gîte du Boréon

    Une étape courte, mais la fatigue est là….  Un passage rapide sur le village de St Martin de Vésubie,  puis une longue montée fastidieuse dans les bois avant d’arrivée vers midi au Gîte du Boréon….

    Avant de s’installer au gîte nous nous sommes arrêtées au bord du lac pour déjeuner….

    Lac du Boréon

    Une  journée pas comme les autres…. Afin d’apporter une petite note de diversité dans nos étapes, nous décidons d’aller visiter le parc des loups Alpha qui se trouvait à 5 minutes du lac, puis en fin de journée pour détendre notre dos fatigué par le portage de notre sac , nous nous sommes lancées sur quelques mouvements d’escalade …. Une après midi de détente différente de nos journées de randonnée…

    mur d'escalade au Boréon

    19 éme étape Gîte du Boréon au refuge de la Madone de la Fenestre

    Un réveil à 5h30, et à 6h nous nous enfonçons progressivement dans la forêt de la Vésubie, où au bout d’une heure de marche le cri du loup provenant du Parc Alpha se fit entendre… Un retour à l’imagination,  sur les fameuses légendes du loup….  Notre  montée est très agréable, nous traversons plusieurs ponts de bois et en pierre… Plus  nous avançons et plus la forêt s’éloigne de nous et donne place à un relief de chemins plus escarpés, une présence de blocs plus important et au loin l’altitude se fait sentir….  Quelques sommets apparaissent comme la Cougourde, la cime de l’Agnel, la Tête de la Ruine ou encore la cime du Gélas.

    Nous ferons une petite pause au refuge de la  Cougourde, quelques minutes pour savourer une tarte du pays et échanger quelques mots avec le gardien….

    Refuge de la Cougourde

    Nous poursuivons ensuite notre itinéraire par le lac de Trécolpas, le col  du Pas de Ladres pour redescendre ensuite vers le refuge de la Madone de la Fenestre.

    Lac de Trécolpas

    Col du Pas de Ladres

    Une arrivée vers 13h…. un temps très ensoleillé, nous en profitons de la terrasse pour notre casse-croûte…. Puis comme chaque étape, notre rituel habituel….Nos étirements, l’installation dans notre dortoir, refaire notre sac, et étudier notre itinéraire du lendemain….Et  ce jour là nous ferons le changement de nos capteurs  de glycémie pour la dernière fois de la traversée….

    20 éme étape   Refuge de la Madone de la Fenestre au refuge des Merveilles

    Longue étape de 11h, nous nous sommes levées à 4h pour partir à la frontale…. Un parcours traversant plusieurs cols, un itinéraire plutôt minéral, des chemins étroits et escarpés ou parfois inexistant avec uniquement comme repaire des cairns au travers d’une montée sur bloc de rochers imposants….

    Trois cols à franchir….. Le Pas du Mt Colomb à 2550 m, suivi d’une descente bien marquée jusqu’au lac de la Fous, une petite pause au refuge de Nice, le col de la Baisse de Basto à 2700 m, le col de la Baisse de la  Valmasque à 2500 m, puis notre dernière ligne droite avant d’arriver au refuge des Merveilles…

    Pas du Mont Colomb

    Col de la Baisse de Basto

    Col de la Baisse de Valmasque

    Entre chaque col la faune est au rendez-vous….. Nous sommes en observation et en admiration devant ces princes des montagnes….. Quelle élégance de voir ces chamois ou bouquetins passer d’un rocher à un autre…. Notre imagination parle…. Comment ces animaux font-ils pour survivre dans un endroit aussi rude, perdu et abrupte…. Quelle force, mais dans une finesse parfaite.

    Plus tard dans la soirée, avec Marion nous aurons un petit pincement de tristesse…. Eh oui…. Bientôt l’arrivée…. Le refuge des merveilles sera notre dernier refuge de la traversée, nous allons quitter nos montagnes et revenir progressivement vers la civilisation…. Demain nous retrouverons à Sospel, nos jeunes avec leurs parents, Alexandre, Fabien et  Kyle arrivant des USA, tout ce petit monde qui doit nous attendre avec impatience….  Je n’oublie pas aussi le village de Sospel qui nous prépare un accueil à l’office du Tourisme…. Un grand merci à toutes ces personnes….

    21 ème   étape    Le refuge des Merveilles à Sospel

    Ce matin, un départ difficile… manque de concentration, des oublies et nous partirons qu’à 7h….

    Direction le Pas du Diable, le col du Raus, la Baisse de St Véran, la pointe des trois communes , puis de la descente et encore de la descente jusqu’à Sospel à 350 m…

    Village perché

    Nous serons à l’heure à 17h à l’office du Tourisme…. Une arrivée avec beaucoup d’émotion autour d’un pot d’arrivée que l’office du Tourisme avait préparé avec soin… A peine arrivée et déjà beaucoup de questions…. On nous regarde…. Avec Marion nous essayons de partager notre temps de discussion et de donner à chacun de nos jeunes et parents,  Alexandre, Kyle, et Fabien un maximum de nos impressions sur notre aventure… Aussi nous nous sommes remémorées avec beaucoup de joie les cinq étapes vécu avec Alexandre…. Avec un sourire éblouissant, chaque personne écoute avec attention notre histoire de la grande traversée des Alpes…. Toutes ces personnes que l’on a jamais oubliés tout au long de notre parcours… Un parcours qu’ils ont suivi en détaille , par notre communication…. Quelques part chacune d’entre elle avait l’impression de nous avoir accompagné….. Une grande chaîne solidaire sur un long chemin qui touche  presque à sa fin….

    22 ème étape  Sospel au Sanctuaire de Laghet

    J’ai donné le départ ce matin à 7h, nous sommes 16 personnes sur cette avant dernière étape… 9h de marche aujourd’hui pour rejoindre le Sanctuaire de Laghet , où de nouvelles personnes nous attendent…. Nous serons accueillis par les soeurs du Sanctuaire, un grand merci pour leur accueil chaleureux et leur patience…. car effectivement un groupe de 16 personnes sa bouge….

    Nous devons arriver pour 18h, nous serons à l’heure… La journée a été longue …. la traversée de garigue en garigue fût éprouvante par la chaleur…. Mais notre joie, notre enthousiasme continuent de nous donner un tempo dynamique avec le sourire….

    Une organisation à la perfection… Aussitôt arrivée, la soeur hôtelière nous oriente vers nos dortoirs….

    19h , le groupe est prêt….. Jeunes , parents, Alexandre, Kyle, Fabien, le duo Marion / Gisèle ….

    C’est avec plaisir que nous retrouvons toute l’équipe médicale du Docteur Michèle FABRE-BULARD, et ses amis venus pour nous encourager sur la dernière ligne droite, Mr Jean-Pierre ROUS de l’association SLOW FOOD présent également avec son épouse, ainsi que  Mr Marcel ATHIMOND président du Cordon d’or.

    Aussi, Nous sommes heureux de retrouver Mme Marion WETZEL  chargée de communication  du Centre Européen d’étude du Diabète avec son assistante Barbara RIMLINGER infirmière coordinatrice d’ASDIA venues de Strasbourg, accompagné de Mr  Jean-François FLAMANT représentant du Groupe YPSOMED SUISSE….

    Bienvenue à tout ce petit monde et un grand merci .

    La soirée se terminera autour d’un dîner avec quelques mots de notre traversée, dans une ambiance conviviale avec beaucoup d’émotion.

    23 ème étape la dernière   Sanctuaire de Laghet à Monaco

    Arrivée prévu pour 12h place du Palais par la rampe Major.

    On l’a fait…. On l’a réussi…. 23 étapes….  600 km…. 70 cols…. 31000 m de dénivelé + / -

    23 jours, 1 orage, 1 seul jour de pluie, une forme olympique, un moral parfait.

    Objectif atteint

    Notre sourire nous l’avons porté de notre premier pas au dernier, avec la même note du matin jusqu’au soir accompagné d’un tempo joyeux.

    Une belle harmonie

    Un objectif atteint dans toute sa beauté… Une arrivée comme prévue le dimanche 12 août à midi sur la place du Palais à Monaco

    Depuis Sospel sur les deux dernières étapes, nous étions portées par la joie, l’engouement des familles, des amis; ainsi que de nos partenaires.

    Toutes ces personnes  n’ont pas hésitées à venir de loin… Voitures, avion, chaussures aux pieds tous les moyens étaient bon pour nous rejoindre…

    Aussi le soutien Monégasque ( Médecins… Le docteur Michèle FABRE-BULARD et toute son équipe, représentants du Palais , Club Alpin Monégasque, Directeur et son équipe de l’office du Tourisme, Musée Océanographique)

    Place du Palais à Monaco

    Un très grand merci à tous pour le dernier grand pas fait ensemble avant d’arrivée à la méditerranée.

    Un message d’espoir porté par tous.

    G.L

    Ecrire un commentaire

    You need to login to post comments!